Les relais d’accès au droit tenus par les avocats

L’avocat est chargé de vous défendre avant, pendant et après une procédure judiciaire. Il a également un rôle de conseil et d’intermédiaire pour certaines opérations immobilières. L’avocat doit se montrer fidèle à son serment : exercer avec dignité, conscience, indépendance, honnêteté et humanité. Le choix de l’avocat est libre, sauf dans certains cas.

LE RÔLE DE L’AVOCAT :

L’avocat est habilité à :

  • Donner des consultations juridiques,
  • Rédiger des contrats ou d’autres actes sous seing privé,
  • Aider à trouver une solution amiable en cas de litige.

Il communique aux personnes désireuses d’engager un procès une estimation de son coût et des chances de succès de la procédure.

Rôle de certification :

L’avocat peut contresigner des actes sous seing privé. Cet acte :

  • Atteste que l’avocat a pleinement éclairé la ou les parties qu’il conseille sur les conséquences juridiques de cet acte,
  • Rôle de représentation :
    • • L’avocat peut effectuer à la place de son client et même en leur présence, tout acte utile devant les diverses juridictions et auprès des différents acteurs de la justice.
    • • Il représente son client pour agir à sa place et en son nom.

Les fonctions de représentation de l’avocat sont donc :

    • Postuler : accomplir toutes les formalités du procès au nom de la personne qu’il représente
    • Plaider : prendre la parole et exposer la position de son client au tribunal.
    • Rôle d’assistance : Pour assister ses clients, l’avocat peut notamment :
      • • S’entretenir avec une personne placée en garde à vue dans les locaux de la police ou de la gendarmerie dès la 1ère heure de l’arrestation,
      • • Accéder au dossier d’instruction à tout moment de la procédure,
      • • Demander des investigations au juge d’instruction, qui dispose d’un délai d’1 mois pour lui répondre,
      • • Agir au nom des personnes incarcérées

Les devoirs de l’avocat :

L’avocat est tenu à respecter un certain nombre de devoirs et notamment :

  • Il est tenu au secret professionnel,
  • Il est tenu à un devoir de loyauté : il ne peut ni conseiller, ni représenter plusieurs parties à une même affaire si un conflit d’intérêt existe entre elles. Par ailleurs, il ne peut pas accepter une nouvelle affaire si le secret des informations données par un ancien client risque d’être violé, ou si les informations dont il a connaissance par un ancien client favoriseraient le nouveau client,
  • Il doit refuser de participer à la rédaction d’un acte ou d’une convention manifestement illicite ou frauduleux,
  • Il doit obtenir l’accord de son client pour prendre contact avec la partie adverse afin de trouver une solution amiable à un litige,
  • Il a l’obligation de défendre au mieux les intérêts de son client, même par rapport à ses propres intérêts ou ceux de ses confrères.
Calendrier des consultations (Mâcon)
Calendrier des consultations (Chalon-sur-Saône)